ostéopathe masseur-kinesiterapeute
Emmanuel Périnel

Emmanuel PERINEL

Masseur kinésithérapeute DE

Ostéopathe DO

Ostéo bébé et périnatalité

Nouveau : Le Chi Nei Tsang
(massage des organes internes)

 

 

DEFINITION DE L'OSTEOPATHIE
L’ostéopathie est une méthode thérapeutique manuelle qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.
Moyens :
Après un interrogatoire et un examen approfondi des bilans radiologiques et biologiques du patient, l’ostéopathe D.O. va précisément déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie. Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopathe D.O. trouve les zones du corps présentant des restrictions de mouvements susceptibles d’altérer l’état de santé. Les mains de l’ostéopathe D.O. vont chercher, trouver et réharmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité. L’ostéopathe D.O. choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient en fonction de son âge et de sa morphologie. Le geste ostéopathique doit être le plus doux, le plus indolore possible et fait appel à la mobilité propre de chaque tissu.
Exemple : Un genou, un estomac peuvent perdre leur mobilité, mais étant formés de tissus très différents, leur traitement fera appel à des gestes différents.
Indications :
L’ostéopathie traite l’origine des troubles fonctionnels. En aucun cas, les patients ne doivent se dispenser des bilans et examens médicaux conventionnels.
Selon les définitions et principes annoncés, l’ostéopathie intéresse :
- Le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, blocage de mâchoires…
- Le système neurologique : sciatiques, névralgies cervico-brachiales et d’Arnold, névralgies faciales, cruralgies, névralgies intercostales…
- Le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…
- Le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulence, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôses d’organes, digestion difficile…
- Le système génito-urinaire : douleurs et dysfonctions gynécologiques, cystites, stérilité fonctionnelle, troubles de la fonction sexuelle, énurésie, prostatites, suivi ostéopathique de la grossesse…
- Le système O.R.L. et céphalique : rhinites, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines…
- Le système neuro-végétatif : états d’hypernervosité, états dépressifs, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…
- Les séquelles de traumatismes : accidents de voiture, fractures, chutes et chocs sur toutes les parties du corps, crâne et coccyx notamment…
- Le nourrisson et l’enfant : l’épreuve de la naissance peut constituer le premier traumatisme et peut être à l’origine de pathologies aussi diverses que fréquentes comme strabisme, reflux gastro-oesophagien, rhinites chroniques, otites chroniques, troubles du comportement ou du sommeil, dyslexie et, en grandissant, attitudes scoliotiques ou mauvaise occlusion dentaire…

OSTEOPATHIE ET NOURRISSON
Un traitement ostéopathique précoce permet d’effacer les séquelles éventuelles de la naissance.
L’accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé.
Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes.
Difficile, il nécessite parfois l’emploi de spatules, ventouses ou forceps, qui vont influer sur la bonne mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats et ultérieurs.
Souvent les nouveaux nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en obus, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus en avant que l’autre, le nez un peu écrasé…
Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul…
Apparemment oui, mais l’équilibre crânien est rompu et il y a une dysfonction qui relève de l’ostéopathie.
Aux USA, le Docteur Viola Frymann a étudié dans une maternité Californienne 1200 bébés, âgés de 5 jours. 12 % seulement avaient l’occiput bloqué.
CHAQUE NAISSANCE DEVRAIT ÊTRE SUIVIE D’UN EXAMEN OSTÉOPATHIQUE ATTENTIF.
Quand faut-il consulter avec le bébé ?
- Quand il y a eu un accouchement sous péri durale ou retardé volontairement.
- Quand la naissance a été trop longue (plus de 8 heures) ou trop rapide (moins de 2 heures).
- En cas de naissance gémellaire (voir plus).
- Quand la présentation s’est faite par le siège, le front ou la face.
- Quand on a tiré trop fort sur la tête.
- Quand le cordon s’est enroulé autour du cou.
- Quand il y a eu prématurité (le crâne est plus fragile).
- Quand on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l’expulsion.
- Quand on a utilisé les forceps, la ventouse.
- En cas de césarienne faite en urgence.
- En cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé.
Et surtout, apprenez à observer votre bébé et n’hésitez pas à consulter dans le cas où :
- Il se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée.
- Le bébé est raide avec les bras et les mains crispés.
- Il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements.
- Il est atone et a du mal à tenir sa tête.
- Il pleure tout le temps.
- Il ne dort pratiquement pas.
- Il régurgite.
- Il ne digère pas et est agité après la tétée.
- Il met un temps infini à téter.
- Il use ses cheveux derrière la tête de manière asymétrique.
- Il est tombé de sa table à langer, même si la radio du crâne n’a montré aucune lésion.
- Il a une mauvaise position de pieds, de hanches.
- Il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté.
- Il louche de façon permanente.
- Il a des otites, des bronchites à répétition, il a une respiration bruyante.
TRAITEMENT OSTÉOPATHIQUE
Un examen manuel très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen,…) détectera aisément les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux.
Par une correction manuelle appropriée, toujours en douceur, votre bébé retrouvera toute a joie de vivre.
Même si le bébé ne présente aucun trouble fonctionnel apparent, les mains expertes et attentives d’un ostéopathe D.O. lui permettront de bien démarrer dans la vie.

OSTEOPATHIE ET ENFANT
L’ostéopathie : une thérapie et une aide, de la marche à la petite enfance.
Ostéopathie et petite enfance :
À l’âge de l’apprentissage de la marche, des chutes, mêmes anodines, peuvent provoquer différents troubles :
- sommeil perturbé
- affections O.R.L.
- excitation, colère, énervement
- digestion perturbée, constipation
- déviation de la colonne vertébrale
- mauvaise statique, désordre postural…
L’ostéopathie est une thérapie de choix pour corriger les séquelles des traumatismes.

Ostéopathie et scolarité :
L’enfant souvent décelé à l’école comme « ne tenant pas en place, rêveur, manquant de concentration, dyslexique… » trouvera une aide certaine dans le traitement ostéopathique.
Ce suivi lui permettra de se détendre, de mieux se concentrer et d’être plus attentif.
Les enfants sont particulièrement réceptifs et sensibles au confort apporté par le traitement.
Les difficultés scolaires seront d’autant plus améliorées que le traitement sera précoce.
Ostéopathie et colonne vertébrale :
Les troubles de la statique chez l’enfant (scoliose, lordose, cyphose) sont le signe d’une mauvaise adaptation du corps.
Les causes, qui peuvent êtres viscérales, traumatiques, crâniennes, seront déterminées par un diagnostic ostéopathique spécifique.
Des techniques de correction adaptées amélioreront ces troubles vertébraux.
La collaboration avec d’autres professions de santé est parfois nécessaire.
Ostéopathie et orthodontie :
À l’heure actuelle, on pose de plus en plus d’appareils dentaires et de nombreux orthodontistes travaillent en collaboration avec les ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l’enfant. L’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents.
Ces contraintes peuvent provoquer :
- maux de tête, maux de dos
- vertiges
- troubles visuels
- difficulté de concentration
- modification de l’humeur.
Un suivi ostéopathique régulier au cours des soins dentaires est nécessaire pour pallier à ces maux, contrôler et guider les réactions du crâne et du corps.
Dans tous les cas, apprenez à observer votre enfant et à l’écouter.
Une plainte répétée doit vous alerter

 

 

CONTACT:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.